Comment parler avec conviction ?

comment parler avec conviction

Comment parler avec conviction ?

Partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Dans notre chapitre consacré à la prise de parole en public nous vous proposons aujourd’hui le dernier article de la série. Avant sa lecture, nous vous invitons à lire nos précédents articles : Comment améliorer sa voix pour parler en public ?Nos 6 meilleures astuces pour gagner en aisance à l’oral et Comment améliorer sa respiration pour mieux présenter à l’oral. Dans cet article, nous allons vous donner nos conseils pour améliorer votre force de conviction lorsque vous vous exprimez à l’oral. Maitrisez l’art oratoire vous permettra de captiver votre audience et ainsi de mieux faire passer vos messages. Aussi, si vous souhaitez approfondir le sujet, nous vous invitons à télécharger notre application dédiée : améliorer votre prise de parole en public disponible sur l’AppStore et sur GooglePlay.

Les règles de bases à appliquer lorsque vous vous exprimez à l’oral :

  • Vivez ce que vous dites
  • Parlez clairement
  • Sensibilisez
  • Tenez-vous droit
  • Articulez
  • Ouvrez votre gestuelle
  • Ne récitez jamais votre texte

 

Comment améliorer votre débit et le ton employé ?

  1. Pour améliorer votre débit, nous vous conseillons un exercice simple consistant à lire un texte de 150 mots en 1 minutes. Astuce : Word comptabilise le nombre de mots d’un texte en bas à gauche du document. Vous y êtes arrivé ? C’est bien ! Vous avez fini plus tôt ? Nous vous apprenons dans le prochain point à améliorer votre débit avec des silences.
  2. Parler plus lentement n’est pas la bonne solution car votre débit vous est propre. Faire attention à votre débit vous empêchera de parler naturellement. Ceci est donc à proscrire. Par contre, marquer des silences pour mettre en exergue un mot est une très bonne solution pour appuyer vos propos et avoir un débit plus audible. Exemple : « Je n’ai pas dit /// qu’elle // était la meilleure. » ou encore « Je /// n’ai pas dit qu’elle était la meilleure. » n’ont pas du tout le même sens. En effet, dans la première phrase l’emphase est mise sur « elle » (cette personne et aucune autre), dans la deuxième phrase l’emphase est mise sur l’auteur, celui qui parle.
  3. Pour mieux vivre vos propos et faire passer vos émotions à votre audience, il faut vous entrainer ! Pour cela, nous vous invitons à réciter cette phrase avec des émotions différentes : « Et bonjour, Monsieur du corbeau. » Essayez maintenant de répéter cette phrase en étant fatigué, en colère, apeuré, joyeux etc.

 

Comment muscler votre langue ?

  1. Pour muscler votre langue, voici notre premier exercice : calez votre langue à plat, presque creuse, contre les dents du bas. Ouvrez la bouche de plus en plus grand. La langue ne doit pas trembler. Faites cette exercice pendant 30 secondes.
  2. Prononcez les syllabes suivantes, d’abord lentement puis de plus en plus vite :
    1. sa se si so su
    2. cha che chi cho chu
    3. za ze zi zo zu
  3. Prononcez les syllabes suivantes, d’abord lentement puis de plus en plus vite :
    1. Cinq chiens chassent six chats
    2. L’assassin suçait son sang sans cesse
    3. Je joins et je jauge les gens jaloux de Jean
    4. Jésus chez Zachée
    5. Chouettes chaussures
    6. Je cherche Serge

 

Comment muscler vos lèvres ?

  1. Pour muscler vos lèvres, prononcez les syllabes suivantes, d’abord lentement puis de plus en plus vite :
    1. Brrrr
    2. Brrra
    3. Brrre
    4. Brrri
    5. Brrro
    6. Brrru
  2. Prononcez les syllabes suivantes, d’abord lentement puis de plus en plus vite :
    1. Mamemimomu Mlamlemlimlomlu
    2. Babebibobu Blableblibloblu
    3. Tatetitotu Tratretritrotru
    4. Quaquequiquoquu Cracrecricrocru
    5. Panier / piano / panier / piano / panier / piano
  3. Prononcez les syllabes suivantes, d’abord lentement puis de plus en plus vite :
    1. Babette fait la bombe sur le bateau de Bob
    2. Quatre gros rats grillent dans la graisse grasse
    3. Fruits frais, fruits frits, fruits cuits, fruits crus.
    4. Trois tortues trottent sur les trois toits étroits.

 

Conclusion

Parole de notre experte en prise de parole : Béatrice Toulon : « On croit souvent que lors de nos prises de parole en public, notre ennemi c’est le trou de mémoire, l’hésitation, le bafouillage… Il n’en est rien, l’ennemi c’est l’ennui, l’ennui du public ! Et rien n’est plus ennuyeux qu’une parole débitée sans relief, sans émotion, sans vie. La clef d’une diction française vivante, c’est le rythme des phrases, les silences entre les mots et une articulation souple. Avec quelques techniques oratoires, on peut lui donner beaucoup d’expressivité et d’éclat. A vous de jouer !

Partager :Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Comments

comments